Comment passer le shit test, ce piège de masculinité qu’aiment tendre les femmes ?

La séduction est un jeu de dupes. Vous le savez certainement déjà si vous aimez utiliser les sites de rencontre pour connaître de nouveaux célibataires, ou que vous êtes plutôt le genre vieille école à aborder des inconnues dans les bars. Pendant les premiers échanges, on va toujours essayer de montrer une version améliorée de soi, de sa personnalité. Et surtout, pour les plus malins d’entre nous, on va faire en sorte de s’adapter à ce que l’on pense que la fille que l’on a en face de nous attend.

C’est humain : on veut lui plaire, donc on devient cet homme charmeur, à l’écoute et ultra accompli que l’on sait qu’elle attend d’un potentiel petit copain. Cela ne veut pas dire que cet homme est drastiquement différent de nous. Au contraire, nous partageons beaucoup de points communs avec cette version idéale de nous. Mais on en profite tout de même pour gommer nos petits défauts, et exagérer nos qualités. C’est normal.

Le problème est que les femmes sont devenues beaucoup plus fortes à débusquer ces petits mensonges, ou ses grosses omissions. Et elles ont pour cela, elles ont mise au point une technique très efficace : le shit test.

Comment déjouer le shit test et séduire une femme.

Si vous n’en avez jamais entendu parler, c’est que ce petit secret est plutôt bien gardé par le sexe féminin. Et qu’elles n’ont clairement pas envie que vous sachiez qu’elles peuvent lire dans vos pensées et faire la différence entre un mec honnête, et un baratineur. Pour éviter de tomber dans ce piège, que vous soyez l’un ou l’autre d’ailleurs, je vous explique en quoi consiste le shit test. Mais surtout, je vous partage des techniques pour le contrer ! Suivez le guide.

Le shit test : c’est quoi ?

Le shit test est une technique d’interrogatoire mise au point par les femmes pour éviter les baratineurs. Ce terme vient de l’anglais « shit », qui ne signifie pas seulement « merde » mais aussi « beau parleur en argot ». En gros, le shit test est spécifiquement destiné aux hommes qui sont capables d’inventer n’importe quel mensonge pour séduire une femme et coucher avec elle.

Concrètement, l’objectif du shit test est de vous déstabiliser pour que vous montriez votre vrai visage. Et surtout, que vous dévoiliez vos réelles intentions. Généralement, vous le passerez sans vous en rendre compte en répondant habilement aux questions que va vous poser votre target pendant la phase d’abordage. Mais certaines femmes sont si méfiantes (et les mecs sont devenus si habiles dans le baratinage) que le shit test peut continuer bien après vos premiers échanges. Parfois, votre copine peut vous tendre ce piège pour s’assurer que vous êtes toujours sincère avec elle… et toujours fidèle.

D’après mon expérience, le shit test le plus dangereux est d’ailleurs celui auquel on s’attend le moins : juste avant de coucher. Lorsque l’on est dans le feu de l’action, on ne pense pas toujours à rester sur ses gardes et votre date peut complètement vous déstabiliser en vous lançant un « Je ne sais plus si c’est une si bonne idée que cela » alors que vous êtes déjà à moitié nu.

Lire également : Parler à une fille par message, comment faire ? Nos conseils pour draguer par SMS

Pourquoi voudrait-elle vous piéger ?

Comme on vient de le voir, le but du shit test est de déstabiliser, et parfois même de vous blesser dans votre égo. On sait tous que nous pouvons être très fier. Et pour essayer de déjouer nos stratégies de séduction, et les mensonges que l’on peut dire pour essayer d’arriver à nos fins (par exemple : je cherche une relation sérieuse – alors qu’en réalité on veut juste s’amuser), les femmes peuvent vouloir toucher à votre estime personnelle.

En réalité, ce n’est pas vraiment un petit jeu sadique auxquelles se livrent les femmes. Mais surtout un moyen de dresser votre portrait psychologique. Et déterminer si oui ou non, vous pouvez réellement être compatibles. Le shit test va donc les aider à déceler ce que vous avez derrière la tête, ou votre caractère lorsque vous êtes déstabilisé ou dans une situation un peu inconfortable. Ce qui devrait vous déterminer d’autant plus à passer ce shit test le plus brillamment possible.

Comment éviter les pièges au premier rencart ?

Comment se passe un shit test ?

Vous vous dites certainement que maintenant que vous connaissez l’existence du shit test, vous ne vous ferez plus jamais prendre au piège. Et bien malheureusement, ce n’est pas aussi simple que cela. En effet, vous ne saurez jamais vraiment quand vous allez être testé, et cela ne s’arrête jamais vraiment (en tout cas pendant la phase de séduction).

Il faut se l’avouer, les femmes sont beaucoup plus douées en matière de communication que nous. Et elles savent donc comment poser des questions qui peuvent vous paraître anodines, ou de manière assez subtiles pour que vous ne vous sentiez pas en danger. Parfois même, elles vont le faire de manière inconsciente, et faire des sous-entendues ou avoir une attitude méfiante qui va avoir le même objectif : voir si vous résistez à la pression ou si vous baissez les bras au moindre obstacle.

Pour vous aider à vous y préparer du mieux possible, voici les différents scénarios dans lequel peut s’appliquer le shit test.

Quand vous l’abordez

Concrètement, c’est la phase d’abordage durant laquelle vous avez le plus de risque de passer un shit test. Et c’est certainement durant ces premiers échanges que les questions et pièges qu’elle va vous tendre selon les plus faciles à déceler. Par exemple, si vous venez de lui envoyer un premier message sur un site de rencontre, elle peut immédiatement vous demander :

« Tu abordes toujours les filles comme ça ? »

ou

« Qu’est-ce que tu cherches sur les sites de rencontre ».

C’est le shit test le plus classique. Celui qui vous fait clairement comprendre qu’elle n’a pas envie d’être un numéro de plus dans vos conquêtes. Et surtout, qu’elle a besoin d’être rassurée sur vos intentions. Si vous souhaitez uniquement prendre du bon temps, elle préfère que vous le lui disiez tout de suite. Or, vous n’avez aucun intérêt à vous dévoiler aussi rapidement.

Dans la rue ou dans un bar, la question sera souvent la même. A savoir : « Je suis sûre que je suis la dixième fille que tu abordes comme ça aujourd’hui, non ? »

Là encore, le but de sa question ne pourrait pas être plus limpide : elle a envie de savoir si vous êtes un gros séducteur. Ou si elle est vraiment spéciale et que vous n’êtes pas du genre à aller draguer toutes les filles qui croisent votre route. Vous l’aurez compris, c’est plutôt la deuxième réponse qu’elle attend que vous lui donniez (que cela soit vrai ou non).

Lire également : Sujet de conversation avec une fille : des idées pour la séduire !

Quand vous commencez à échanger

Si vous avez réussi à contourner ce premier piège, vous commencez à peine à entrer dans ses bonnes grâces. C’est bon signe, donc, mais aucunement une raison pour se laisser aller. Pendant vos premiers échanges, elle va en effet vous poser toute une série de question plutôt banale, mais qui sont en réalité destinés à déceler votre potentiel en tant que futur petit copain.

Qu'est-ce que le shit test ?

Au delà de votre âge ou de votre profession, elle va aussi s’assurer que vous vivez bien seul, que vous avez une vie sociale plus ou moins épanouissante (mais que vos potes ne prennent pas trop de place dans votre vie), etc.

La question de vos relations passées peut aussi venir sur le tapis. C’est un grand classique car beaucoup de femmes se servent de ces informations (la durée pendant laquelle vous êtes resté avec votre dernière copine ou les raisons de votre rupture) pour évaluer votre profil amoureux. Donc là encore, pas question de jouer trop franc jeu. Mais attention non plus à ne pas en faire trop si vous ne voulez pas être rangé à nouveau dans la catégorie des menteurs.

L’organisation du premier rendez-vous

Si vous vous êtes rencontré sur une application de dating, la prochaine étape va être de proposer un rendez-vous. Le shit test que peut vous tendre votre target est de voir à quel moment vous allez lui faire cette proposition. Mais aussi quel sera votre rencard idéal. Un verre tard le soir et elle en concluera immédiatement que vous souhaitez uniquement coucher avec elle. Un déjeuner en terrasse et elle sera plus à l’aise car les choses risquent moins de dégénérer.

Les premiers rencards

Vous avez décroché le premier sésame : à savoir un rendez-vous avec cette fille qui vous fait craquer. Attention, les premières rencontres sont déterminantes car elle va vouloir maintenant s’assurer que tout ce que vous lui avez dit en html est toujours d’actualité dans la vie réelle. Elle peut donc vous poser des questions pièges juste pour vérifier que votre discours est toujours le même. Attention donc à ne pas vous emmêler les pinceaux.

Ses questions vont aussi devenir plus intimes. Et surtout, elle va pouvoir observer votre comportement avec les autres femmes. Pas question donc de laisser échapper un petit clin d’oeil à la serveuse ou de rêver sur les courbes de la brune à l’autre bout du bar. Restez concentré : rien n’est encore gagné.

Vous êtes en couple

J’ai une mauvaise nouvelle pour vous. En réalité, le shit test ne s’arrête vraiment jamais. Votre copine peut continuer de vous tester, de manière plus subtile, pour s’assurer que vous êtes bien toujours sincère et fidèle. Donc soyez toujours sur vos gardes, et sachez déceler les petits pièges qu’elle peut continuer de vous tendre.

Lire également : Le syndrome du canard : comment se défaire de l’image du (trop) gentil garçon ?

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire